6 fondamentaux pour bien référencer une vidéo YouTube

17, Août 2023 | SEO, Stratégie

  • 5
  • Blog
  • 5
  • SEO
  • 5
  • 6 fondamentaux pour bien référencer une vidéo YouTube

Vous avez réussi à créer une belle vidéo, la rendre attractive et dynamique : félicitations ! Après ce long travail de tournage et de montage, vous n’avez qu’une hâte, c’est de cliquer sur ce fameux bouton publier de votre chaîne Youtube. Halte ! Cette étape n’est pas à prendre à la légère, car c’est à la suite de celle-ci que les robots de Google indexent votre vidéo sur les moteurs de recherche. Restez attentif, il y a encore quelques petites étapes.

Selon votre domaine d’expertise et le secteur d’activité, alimenter une chaîne YouTube peut être très pertinent, car celle-ci permet de développer votre notoriété et votre crédibilité auprès de votre public cible.

Afin d’améliorer votre référencement sur YouTube et obtenir la meilleure visibilité possible, Panda Communication vous livre 6 fondamentaux sur le référencement des vidéos YouTube.

1- Optimiser ses métadonnées : mots-clés, titres, descriptions, sous-titres

Tout comme vous portez une attention particulière à votre référencement naturel et à l’utilisation de mots-clés sur les pages de votre site web, tout le contenu textuel lié à une vidéo YouTube doit être travaillé en fonction de vos objectifs et de votre stratégie digitale. Commençons d’abord par les basiques du référencement sur YouTube :

Nom de fichier et titre d’une vidéo Youtube

L’optimisation commence avant l’importation de la vidéo sur la plateforme : pensez à renommer vos fichiers, de la même façon que vous le feriez pour l’attribut title d’une image (sans accent, les mots séparés d’un tiret, avec le terme “video”).

Une fois votre fichier prêt, il faut penser au titre de la vidéo. Contrairement au nom de fichier qui n’est pas visible par les internautes, le titre est bien mis en avant. Il doit contenir des mots-clés et attirer l’attention de l’internaute (sans être mensonger). Pour cela, vous pouvez par exemple écrire en majuscule ou ajouter des émojis.

Pour trouver le titre idéal, mettez-vous dans la peau d’un internaute : que taperait-il dans la barre de recherche pour accéder au contenu que vous proposez ?

Ne négligez pas la description de votre vidéo YouTube

Il faut ensuite rédiger la description, qui, comme son nom l’indique, devra résumer brièvement votre contenu. Une fois n’est pas coutume, pensez à l’utilisation de mots-clés. Seuls les 100 premiers caractères de votre description sont affichés par défaut sur YouTube. Il faut cliquer sur “plus” pour dérouler tout le texte. Ainsi, allez à l’essentiel dès la première phrase.

N’hésitez pas à y insérer un sommaire, des liens vers votre site internet ou des sites pertinents avec le contenu et vos réseaux sociaux. C’est toujours du trafic de pris !

La puissance des sous-titres YouTube

Tout comme pour les images, les algorithmes de YouTube et de Google ne savent toujours pas “lire” de vidéo comme le ferait un humain. Cependant, vous pouvez lui donner un coup de pouce en rédigeant des sous-titres. La tâche est un peu longue, mais elle en vaut la peine : cela permet à la fois aux moteurs de recherche et aux personnes ne pouvant écouter votre vidéo de comprendre votre contenu. Et puis, qui n’a jamais regardé des vidéos sous-titrées dans un environnement bruyant, comme les transports en commun, le son coupé ? Avouez, c’est quand même bien pratique !

Hashtags un jour, hashtags toujours !

De la même manière que pour Twitter (roi du hashtag), Facebook, LinkedIn, Instagram et autres réseaux sociaux, ajouter des tags est très utile pour “catégoriser” vos vidéos. N’hésitez donc pas à les utiliser pour décrire au mieux vos fichiers à l’aide de quelques termes pertinents. YouTube pourra plus facilement classer votre contenu et le recommander aux internautes dont les intérêts sont similaires.

Voici par exemple la description d’une vidéo de Sofyan, Youtubeur français dont la chaîne cumule quasiment 2 millions d’abonnés :

Infographie : référencer une vidéo YouTube

1-Mettre en place une stratégie SEO efficace

La mise en place d’une stratégie SEO efficace passe par plusieurs étapes clés qui sont les suivantes : 

  1. Audit SEO
  2. Étude sémantique
  3. Stratégie de netlinking
  4. Stratégie de contenu
  5. Optimisation technique du site
  6. Suivi des KPI et ajustement de la stratégie

La première étape consiste en la réalisation d’un audit SEO. L’audit va mettre en lumière les points forts de votre site internet, mais surtout les axes d’amélioration sur lesquels il va falloir travailler.

La deuxième étape est l’étude sémantique. Elle consiste en une analyse de vos concurrents, des mots-clés et de votre thématique afin de déceler les meilleures opportunités de positionnement qui s’offrent à vous. 

La troisième étape, souvent alignée sur la quatrième et la cinquième étape, est la stratégie de netlinking. L’objectif : obtenir des backlinks (liens entrants vers votre site) dans le but d’augmenter sa popularité aux yeux de Google, et donc son classement. 

La quatrième étape pour augmenter le trafic organique de votre site web est la stratégie de contenu (ou stratégie éditoriale). Les pages de votre site doivent contenir un contenu engageant et correctement optimisé.

L’avant-dernière étape porte sur l’optimisation technique de votre site, notamment le maillage interne, l’arborescence de votre site et, très importante : la vitesse de chargement. 

Enfin, pour obtenir des résultats sur le long terme, il faut suivre vos résultats SEO afin de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Vous pouvez utiliser des outils SEO pour analyser votre trafic, votre classement et d’autres mesures importantes. Parmi ces outils, la Google Search Console, est un indispensable.

La puissance des sous-titres YouTube

Tout comme pour les images, les algorithmes de YouTube et de Google ne savent toujours pas “lire” de vidéo comme le ferait un humain. Cependant, vous pouvez lui donner un coup de pouce en rédigeant des sous-titres. La tâche est un peu longue, mais elle en vaut la peine : cela permet à la fois aux moteurs de recherche et aux personnes ne pouvant écouter votre vidéo de comprendre votre contenu. Et puis, qui n’a jamais regardé des vidéos sous-titrées dans un environnement bruyant, comme les transports en commun, le son coupé ? Avouez, c’est quand même bien pratique !

Hashtags un jour, hashtags toujours !

De la même manière que pour Twitter (roi du hashtag), Facebook, LinkedIn, Instagram et autres réseaux sociaux, ajouter des tags est très utile pour “catégoriser” vos vidéos. N’hésitez donc pas à les utiliser pour décrire au mieux vos fichiers à l’aide de quelques termes pertinents. YouTube pourra plus facilement classer votre contenu et le recommander aux internautes dont les intérêts sont similaires.

Voici par exemple la description d’une vidéo de Sofyan, Youtubeur français dont la chaîne cumule quasiment 2 millions d’abonnés :

Infographie : référencer une vidéo YouTube
Description Youtube Sofyan

On y retrouve une brève description accrocheuse dans les 100 premiers mots, un titre attractif, des liens vers ses réseaux sociaux, des chapitres clairs et définis, une incitation à commenter et une petite annonce pour maintenir le lien avec sa communauté. 20/20 !

2- Créer une miniature YouTube attractive

La miniature d’une vidéo YouTube, c’est cette petite icône rectangulaire qui apparaît à côté du titre. C’est même bien souvent la raison pour laquelle vous allez cliquer ou non sur une vidéo. “Une image vaut mille mots”, alors donnez envie !

Par défaut, YouTube vous propose de mettre en avant un extrait de votre vidéo. On vous conseille plutôt de faire appel à vos talents d’artiste (ou ceux d’un graphiste ;-)) pour créer une vraie belle miniature. Il faut jouer sur les couleurs, le style et la police d’écriture en ajoutant quelques mots, voire des icônes ou émojis (si le thème de la vidéo s’y prête).

Miniature Youtube Sofyan

Voici la miniature de la vidéo de Sofyan, citée précédemment. Pas mal non ?

3- Diviser la vidéo par en chapitres

Tout comme les sous-titres, segmenter par chapitre permet à YouTube de mieux comprendre le contenu de la vidéo, et aux utilisateurs de retrouver facilement la partie qui les intéresse (surtout si la vidéo est longue). Les mots-clés sont les bienvenus dans les titres des chapitres. Par exemple, si votre vidéo est un tuto cuisine, vous pouvez nommer les différents chapitres “Préparation de la recette”, “Découpe des légumes”, “Cuisson au four”, etc.

4- Créer des playlists Youtube pour ne pas perdre vos fans

Lorsque votre chaîne cumule de plus en plus de vidéos, vous pouvez rassembler celles partageant des thématiques similaires dans des playlists. Si vous tenez une chaîne culinaire, vous pouvez créer une playlist “Desserts”. L’internaute est plus aisément guidé dans sa recherche, et peut même découvrir davantage de contenu.

Une chaîne “bien ordonnée” est plus susceptible d’apparaître dans les premiers résultats de recherche, car vos playlists peuvent être suggérées aux utilisateurs. La compréhension du contenu est facilitée pour YouTube, qui référence naturellement mieux votre chaîne.

5- Intégration et liens pour référencer une vidéo YouTube

Vos vidéos, mais aussi votre chaîne dans sa globalité, ne doivent pas être « isolées ». Il faut créer des liens entre votre site web, vos réseaux sociaux et votre chaîne YouTube. C’est également un bon moyen d’inciter les internautes à cliquer sur vos liens et découvrir plus de contenu. Exploitez au maximum le potentiel de la plateforme et ses milliards d’utilisateurs !

Si vous intégrez de nombreuses vidéos sur votre site web, alors optez pour un sitemap. Ce plan du site est une sorte d’annuaire spécialisé les présentant, qui peut également être une bonne idée pour donner aux spiders des moteurs un point d’entrée unique pour parcourir vos fichiers en un nombre de clics limité. Là encore, le texte des liens va être crucial, donc soignez bien la réputation de vos vidéos.

Icône sitemap

6- Générer de l’interaction

L’algorithme de YouTube met en avant les vidéos qui génèrent du clic et du trafic. Il ne s’agit pas uniquement du contenu en lui-même, mais de tous les liens vers lesquels il renvoie ainsi que ses statistiques. Vous avez sûrement déjà entendu des phrases du type “dites-nous en commentaire votre animal préféré”, “n’hésitez pas à lâcher un pouce bleu”, etc. Il s’agit de call-to-action, pour inciter les utilisateurs à commenter, partager et liker. Ces interactions sont très importantes car elles engagent votre communauté en générant du dialogue. C’est aussi un excellent moyen d’avoir du feedback, c’est-à-dire des avis sur votre vidéo. N’hésitez pas à créer des sujets de conversation pour inviter les internautes à s’exprimer et partager votre contenu.

Créer du trafic qualifié sur sa chaîne YouTube, c’est plus complexe que ça en a l’air ! L’exercice nécessite non seulement un travail de production (script, bonne qualité vidéo et audio, montage,miniature,…) mais également une véritable stratégie de référencement. Engager une communauté n’est pas de tout repos !

En conclusion, n’oubliez pas de soigner votre contenu textuel sur les bases du SEO et de rendre votre chaîne attractive avec des visuels percutants. Exploitez également toutes les fonctionnalités de YouTube (playlists, descriptions, chapitres) pour satisfaire son algorithme. Vous avez désormais toutes les clés en main pour réussir !